Réussir ses photos en hiver

Techniques - Article - Mardi, 05 Février - 17:17

photographie, hiver, neige, paysage

La photographie hivernale

Photographier des paysages enneigés peut donner des clichés d’une grande beauté. Toutefois, pour obtenir un bon résultat, le photographe doit se préparer à adopter de nouveaux réglages. En effet, le manteau blanc qui s’installe, à la suite de chutes de neiges, perturbe les réglages que fait automatiquement un appareil photo. Alors pour obtenir des clichés éclatants, voici quelques conseils.

 

 Protéger son matériel

 

Les appareils photos sont sensibles aux changements de températures, c’est pourquoi l’hiver il faut y faire très attention. La première règle est de laisser son appareil le plus possible dans son sac. Il est inutile de le sortir à l’avance, car en le laissant trop exposé au froid il risque de s’endommager. Une fois que le photographe a choisi le bon endroit pour prendre ses clichés, il peut sortir son boitier. Toutefois, il est déconseillé de le remettre dans son sac trop souvent, car cela provoque des changements de températures qui risquent à terme d’abimer la batterie, et l’objectif pourrait être endommagé par la condensation.

 

Une fois l’appareil sorti, il est conseillé de le laisser tout le temps allumé. Ainsi, la batterie reste chaude. De plus, il est conseillé de sortir avec plusieurs batteries, avec le froid la durée de vie de la batterie est beaucoup plus courte.

 

Parmi les outils précieux à amener lors d’une randonnée en montagne, il y a le trépied. Son utilisation permet d’éviter le contact entre le boitier et la neige.

 

L’exposition

 

Toute la difficulté de prendre une belle photo provient de la neige qui reflète les rayons du soleil. Ce qui perturbe les capteurs des appareils photos. Ces derniers pensent alors que le paysage est trop exposé. En laissant le réglage automatique, le boitier va baisser l’exposition. Ce qui va provoquer une modification de la couleur de la neige et va la rendre plus grise.

 

Afin de contrer cet effet, il faut dans un premier temps faire une photo test, ce qui va permettre de se rendre compte à quel point le boitier a sous exposé la lumière. Par la suite, le mieux est de supprimer l’exposition en mode automatique et de passer en manuel. Une fois ce réglage accompli, il ne reste plus qu’à augmenter l’exposition de 1 à 2. Il est également important de surveiller l’ISO. Pour des photos hivernales, il vaut mieux le régler sur 100 ou 200.

 

Le seul piège a déjoué lorsque le photographe augmente l’exposition, c’est de ne pas trop en faire, autrement le cliché sera raté et la neige trop brillante. 

 

Photographier la neige qui tombe

 

Lorsqu’il neige, deux types d’effets sont possibles : rendre la neige floue, ou alors la rendre distincte. Pour obtenir l’un ou l’autre, le photographe doit jouer avec la vitesse.

 

En utilisant des vitesses élevées, le photographe obtiendra des flocons de neige figés et distincts.

 

 

 

A l’inverse, des vitesses basses donneront un effet de flou artistique.

 

 

 

En fonction de la grosseur des flocons, la vitesse de leur chute varie, il est donc primordial de faire des essais. Ceci explique qu'il n'est pas possible de donner des valeurs de vitesse. C’est au photographe de trouver les valeurs les plus adaptés.

photographie, neige, hiver, cliché, appareil photo, réglages, boitier, exposition,
Les solutions de communication du mag LSP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG LSP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité LSP
Abonnez vous à LSP
Rejoignez LSP sur Twitter
Abonnez-vous à LSP sur Google+