Réaliser un portrait photo

Techniques - Article - Mercredi, 05 Septembre - 11:59

réaliser, portrait, photo

Rédigé par Sonia

Un portrait réussi c’est avant tout un instant, une émotion, un geste que le photographe aura su capter au bon moment. Pourtant, il ne s’agit pas de chance, derrière un portrait, il y a de la préparation. Un photographe doit avoir préparé sa séance: choisir son matériel, et surtout faire tous les réglages qui s’imposent. Photographier une personne, c’est également savoir mettre son modèle à l’aise et travailler la partie relationnelle. Tous les photographes amateurs comme professionnels se frottent à un moment à l’exercice du portrait. Il faut donc connaître les règles de cet exercice pour obtenir un portrait réussi.

 

Le photographe face au modèle

 

Dans le cadre de photos posées, c’est-à-dire en studio avec un modèle à diriger, il est primordial pour le photographe d’instaurer une relation de confiance avec la personne qu’il photographie. Pour cela, il faut savoir la mettre à l’aise. La meilleure façon est encore de parler avec son modèle, de lui poser des questions afin qu’il oublie la présence de l’appareil photo, et qu’il soit le plus naturel possible.

 

Pour photographier un modèle dans le cadre d’un reportage, autrement dit faire des clichés d’une personne en action dans son milieu professionnel ou dans le cadre d’un reportage, la notion de confiance est tout aussi importante. Il est donc primordial pour le photographe de parvenir à une relation privilégiée avec son modèle, quelles que soient les conditions dans lesquelles a lieu la séance.

 

Capter la bonne expression au bon moment se fait en quelques secondes, il est donc nécessaire de régler son appareil à l’avance pour ne pas rater ce moment qui ne se présente souvent qu’une seule fois

 

Les réglages indispensables pour un portrait

 

Quel équipement pour un portrait ?

 

Malgré les avancées techniques réalisées sur les appareils photos numériques compacts, un portrait réussi nécessite l’utilisation d’un appareil photo bien plus puissant de type reflex. Un bon boitier possède une fonction « portrait ». Or, cette fonction donne rarement une totale satisfaction, c’est pourquoi il est nécessaire de faire des réglages soi-même.  

 

Pour un portrait il vaut mieux privilégier des focales longues, entre 50 et 200 mm. Choisir une focale courte risque de déformer le visage du modèle. L’objectif de base reste 50 ou 85 mm, mais le plus utilisé est le 24 par 36.

 

Le flash est également un accessoire indispensable surtout pour les photos en studio. Le secret d’une bonne photographie reste la lumière. Le flash est donc un accessoire qu’il ne faut surtout pas négliger.

 

L’exposition

  

Un cliché réussi implique une photo correctement exposée. Autrement dit, la quantité de lumière reçue par la surface sensible de l’appareil photo doit être adaptée à la luminosité de la scène photographiée. Une bonne exposition permet d’obtenir une photo qui ne soit ni trop claire ni trop sombre. Tout est donc une question d’équilibre. Pour obtenir un calibrage parfait, il est nécessaire de paramétrer trois fonctions :

 

La vitesse de l’obturateur : dans le cadre d’un portrait, il est important que le modèle et ses mouvements soient le plus net possible. La vitesse doit donc être importante. Toutefois, si le photographe préfère obtenir un flou, il lui faudra une vitesse beaucoup plus lente.

 

L’ouverture du diaphragme de l’objectif : En fonction de l’ouverture choisie, la lumière enregistrée par le boitier évolue. Plus l’ouverture est grande, plus une grande quantité de lumière passe. Pour un portrait, il vaut mieux favoriser une grande ouverture. Ce réglage permet détacher le modèle de l’environnement qui l’entoure, et ainsi de focaliser toute l’attention sur lui.

 

La sensibilité : la sensibilité indique la quantité de lumière dont le capteur a besoin pour obtenir une exposition optimale. Il est préférable d’utiliser une basse sensibilité, autrement dit un ISO 100 ou 200. Ce réglage donnera une meilleure qualité d’image. Mais si la lumière vient à manquer, rien n’empêche d’augmenter les ISO pour obtenir le cliché le plus net possible.

 

La lumière est le point clé

 

La balance des blancs : Un portrait en intérieur implique d’effectuer la balance des blancs de façon manuelle. En fonction de la lumière, il faut modifier cette fonction. Le but de ce réglage est d’obtenir des couleurs fidèles à la réalité. Il est primordial que le blanc soit réellement blanc !

 

Le flash : L’utilisation d’un flash dépend entièrement de la décision du photographe. En intérieur et selon l’éclairage utilisé un flash peut être une bonne idée. Mais il est préférable d’utiliser un flash indirect. L’éclair doit être projeté sur un fond blanc à proximité du modèle.

 

La composition

 

L’erreur la plus fréquente dans les portraits est de centrer le modèle.  Or, la composition comme les réglages répond à des normes. L’utilisation de la règle du tiers rend la photo plus dynamique. En utilisant cette règle la photo est divisée en trois tiers. Pour un portrait réussi, il faut faire en sorte que le visage de la personne occupe les deux tiers du cliché.

 

Dans le cadre d’un exercice tel que le portrait, il est préférable de faire le point sur les yeux.

 

Les particularités du portrait en extérieur

 

Les photos en extérieur répondent à plusieurs règles identiques à celles énoncées précédemment. Or, le shooting en extérieur apporte des modifications car la lumière naturelle ne répond pas aux mêmes exigences que la lumière artificielle.

 

Le choix de l’heure est primordial, il vaut mieux éviter de faire des clichés en plein milieu de l’après-midi. La lumière étant trop forte, les photographies risquent de ne pas être bonnes. Il vaut mieux privilégier le matin ou la fin d’après-midi lorsque la luminosité est moins forte.

 

Pour éviter les contrastes trop forts, le modèle doit être placé à l’ombre.

 

Pour la balance des blancs, il est préférable de se fier à son appareil et de sélectionner le mode «automatique ».

 

Choisir un bon cadrage

 

Il n’y a pas de règle établie dans le domaine du portrait. Le choix du cadrage est laissé à l’entière appréciation du photographe. Un large choix s’offre à lui :

 

Le plan moyen : le portrait de plein pied, le modèle est photographié des pieds à la tête.

 

Le plan italien : ce plan comprend le visage et tout le corps à l’exception des pieds

 

Le plan américain : le modèle est photographié du haut de la tête à la moitié des cuisses

 

Le plan taille : la coupure s’effectue au niveau des hanches

 

Le plan poitrine : ce plan comprend le visage et la poitrine

 

Le gros plan : le plus répandu comprend le visage et les épaules

 

Le très gros plan : le cadrage se situe au niveau du visage uniquement

portrait, boitier, appareil photo, cliché, photo
Les solutions de communication du mag LSP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG LSP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité LSP
Abonnez vous à LSP
Rejoignez LSP sur Twitter
Abonnez-vous à LSP sur Google+